Category: Le coin musique

DTB Flavour #2 – Matt Tracker (Bass Jump) Grenoble Le podcast

matt tracker dtb flavor 2 montage

matt tracker dtb flavor 2 montage

Pour ce second opus des DTB Flavour, c’est l’ami Matt Tracker qui s’y colle avec un mix Uk/Bassline pointilleux accompagné d’une petite interview dans l’intimité du plus groovy de tout les Isérois! Place au jeu, place au son! 
Merci à lui!
Dtb Familly!

Si vous souhaitez lire l’interview c’est par ici : 
http://www.drumtabass.com/dtb-flavor-2-matt-tracker-bass-jump-grenoble/

Tracklist:

1 Assassins – Distinkt
2 Amergency – DJ Zinc 
3 Loco – Skue-K
4 Get Widdit Jauz & XX92 feat. Bru-C
5 Thunderclap – Sammy Virji 
6 Hold Up – Bushbaby
7 Enter The Dragon – Zero
8 Illusionz (VIP) Deadbeat Uk
9 Rough Tempo – Silk, Cunning MC
10 Ghetto Blaster – Usual Suspect 
11 Higher – Mr Virgo
12 The Force – Holy Goof, Skepsis feat Inja
13 Change The Game – Livsey, J69 & Dread MC
14 Bass Heads – Ts7 & Mr Virgo
15 End Game – Zero
16 La La La – Bassboy, Clarity
17 Mind Control (Never Say Never) – Chris Lorenzo, Taiki Nulight Feat. Dread MC
18 Got Your Money – Jack Junior
19 Real Raver – TS7 feat Slick Don
20 Deep In Your Soul – Tengu
21 Believing – Sammy Virji

www.facebook.com/Matt.Tracker.Music/

@matt-tracker

www.facebook.com/bassjumpmusic/

www.seoul76.com/

www.facebook.com/Bassodrome/

Concours : Deux places à gagner pour la Born To Rave du 6 avril à La Laiterie de Strasbourg

Born To Rave Strasbourg Avril

Born To Rave Strasbourg Avril

Le 6 avril à La Laiterie de Strasbourg, la Born To Rave se pose comme un cataclysme, avec Art Of Fighters , Andy The Core , The Sickest Squad et bien d’autres! 

Nous aurons la chance d’avoir les Art Of Fighters, pour notre DTB Flavour #3 de fin mars et une interview exclusive.

Drumtabass met les petits skeuds dans les grands, en te proposant de remporter deux places pour cette tempête.

Pour jouer rien de plus simple, envoie tes noms et prénoms à    pierreboscodrumtabass@gmail.com.

Tirage au sort le   2 avril.

Furieux, Ravers, Alsaciens tant qu’à faire… C’est maintenant ! 

Teaser Born To Rave – Cabaret Aléatoire – 23 Mars

VisuelAgendaPaysage

VisuelAgendaPaysage

https://www.youtube.com/watch?v=G2hI9mq5t9M&feature=youtu.be

Teaser de la prochaine boucherie Born To Rave, au Cabaret Aléatoire de Marseille, le 23 Mars ! 

Deux places à gagner ici : http://www.drumtabass.com/concours-born-to-rave-cabaret-aleatoire-du-23-mars-marseille-2-places-a-gagner/

Hé toi, le raver là-bas, en attente d’un gros mur de son…

Drumtabass a pensé à toi et met en jeu deux places pour la prochaine Born To Rave à Marseille !

Cela se passera au Cabaret Aléatoire, le samedi 23 mars. On y retrouvera ce bon vieux hargneux de Radium, Maissouille, Suburbass et pas mal d’autres qui se bougent dans la scène frenchcore.

Pour jouer, rien de plus simple, envoie ton nom et ton prénom à      pierreboscodrumtabass@gmail.com.

Tirage au sort le 20 mars !

Good Luck, Massives…

DTB Flavor #2 Matt Tracker (Bass Jump) – Grenoble

matt tracker dtb flavor 2 montage

matt tracker dtb flavor 2 montage

 

Pour ce second opus des DTB Flavour, c’est l’ami Matt Tracker qui s’y colle avec un mix Uk/Bassline pointilleux accompagné d’une petite interview dans l’intimité du plus groovy de tout les Isérois! Place au jeu, place au son!   

Merci à lui!

Dtb Familly!

Lien vers le podcast et le mix exclusif : https://soundcloud.com/drumtabass/matttracker-dtb-flavour-2-fevrier-2019

 

 

Salut Matt Tracker, bien évidemment inutile de cacher que tu es un grand ami de la famille DTB. Pour ceux qui n’auraient pas l’occasion de connaître le plus grand Nanamouskrillex de toute cette décennie, peux tu nous jeter deux trois mots sur toi ? Quels sont les crews avec lesquels tu t’exportes, comme la 33 ?

Salut DrumTabass ! Tout d’abord merci d’avoir pensé à moi pour ce deuxième guestmix, ça fait plaisir. Pour répondre à ta question, je m’appelle Max, aussi connu sous le nom de Matt Tracker, j’ai 37 ans, j’habite Grenoble et je baigne dans la Bass Music depuis presque vingt ans. Je fais partie d’un collectif qui se nomme Bass Jump, dédié à la promotion de la scène Drum & Bass par le biais d’organisation d’événements et le développement d’artistes issus de cette scène. On a aussi crée un festival avec nos frangins d’Eddy Rumas, le Bassodrome, consacré à la culture Bass & Sound system. En parallèle, j’ai un projet un peu moins sérieux avec mon Rudeboy Velasquez d’Eddy Rumas et ma meuf sûre Kmi de Croustibass, ça s’appelle Seoul76 et on joue principalement UKG et Bassline pas du tout intelligente. (mais pas que), c’est d’ailleurs le thème du guestmix que je vous ai préparé comme vous avez pu l’entendre. On est trois sur scène, on chante, on mixe et on se marre de ouf. On a eu la chance de tourner dans pas mal de lieux l’année dernière, notamment à Outlook et au Boomtown et on espère pouvoir continuer encore comme ça quelque temps parce qu’on s’éclate vraiment, on se prend pas trop la tête et les gens ont l’air d’apprécier.

 

Toi qui vadrouilles, entre le milieu free party et les multiples scènes de l’hexagone , que penses tu de l’évolution du milieu éléctronique et de celle de la bass music à la française ?

J’ai pas trop d’avis sur l’évolution du milieu électronique par contre sur celui de la Bass Music en France, un peu plus. J’ai pu voir le changement depuis le début des années 2000 où la scène était vraiment anecdotique (tout du moins en Rhône Alpes), on trainait d’ailleurs en Free Party, pas par plaisir, mais plutôt parce que c’était le seul lieu où on nous laissait jouer. On partait à 6 heure du matin avec nos skeuds et on campait derrière les decks jusqu’à ce qu’on nous laisse un slot, quitte à devoir jouer des coudes. Ensuite, on a vu les choses évoluer, des collectifs émerger et se structurer, notamment grâce au forum « La Vibe » – Paix à son âme -, lancé par le Dijonnais Dale Cooper. C’est d’ailleurs là que j’ai entendu parler la première fois de Drumtabass. Après y’a eu la déferlante Dubstep qui a bien trusté le mouvement et à l’aube des années 2010, l’arrivée d’une nouvelle génération de producteurs Drum & Bass français, ultra talentueux, qui pouvait rivaliser pour la première fois avec les productions anglaises. Après, pour être 100 % franc avec toi, la scène Bass en France, c’est vraiment une niche, tous les promoteurs, à part de rares exceptions, perdent souvent beaucoup d’argent, nous les premiers et c’est compliqué de proposer des plateaux qualitatifs dans ces conditions. Mais bon, on essaie de garder le cap et de continuer d’éduquer les youths. On a d’ailleurs des très bons jeunes producteurs à Grenoble qui ont commencé en venant à nos soirées : Vici (qu’on a drafté chez Bass Jump par la suite), Reptile, Horde, Clapsky, Hooch.

 

 photo matt tk

On te sait grand maestro, tu as plus d’une corde à ton arc, quel est ton instrument préféré ?

Tu es bien renseigné DTB, ouais à la base je suis guitariste, j’ai commencé la musique à 14 piges avec un groupe de potes en faisant des reprises de NOFX et de Green Day et il n’est pas rare de me voir ressortir l’instrument en after, je fais d’ailleurs une super version d’Original Nuttah en acoustique. Plus récemment je me suis mis à la flute à bec mais j’ai vite arrêté quand je me suis rendu compte que je n’arrivais à jouer que l’intro de Mr Happy de DJ Hazard.

Fréquence sonore, Bass Jump, Bassodrome et plus récemment Seoul 76, mais où a débuté l’aventure bass music pour toi?

C’était en 2001 ou 2002, je squattais chez un pote, on avait déjà des platines, on se butait au Hip-Hop et au Ragga Dancehall. Un soir, le voisin de mon pote, un gars qui s’appelait Neno et qui faisait parti d’un Crew de Clermont-Ferrand : Unit, débarque avec un bac, pose le « Peace, Love & Unity » de Dj Hype et Mc Fats sur la MK2. Ca a été le déclic, j’ai dit « C’est ça que je veux faire ». J’ai signé mon CDI avec la D&B ce jour là et ça a pas bougé depuis.

Tu n’as pas toujours eu ta belle barbe rousse. On a bien notre petite idée, mais on ne sait jamais, quel est ton dessin animé fétiche ?

Ah, ah, ah, tu dois faire allusion à M.A.S.K, ce bon vieux dessin animé des années 80 avec des véhicules qui se transforment, un méchant qui avait étrangement la gueule de Saddam Hussein et un leader charismatique : Matt Trakker. Ouais, ça vient de là, mon alias. Pour la petit anecdote, au début mon nom de DJ était Mask, Matt Tracker c’était uniquement pour le MCing.

 matt tracker logo

DJ tu l’es, en revanche, qu’est-ce qui t’a poussé à ramasser le micro ?

Bah, j’ai toujours joué de la Drum avec beaucoup de vocaux, c’était une suite assez logique pour moi. De plus, les premières fois que je suis sorti en club en Angleterre et que j’ai vu la place du MC dans les soirées, l’énergie qu’ils dégageaient et comment ils arrivaient à motiver la foule , ça m’a forcément boosté à essayer. Après, c’est compliqué en France, le MC est souvent vu comme un casse-couille et je compte même plus le nombre de « Ferme ta gueule » que je me suis pris dans la tronche. Une fois, y’a même un gars qui m’a coupé mon câble de mic, bon, il s’est pris une droite direct dans la foulée celui là. Selon moi, le MC est indissociable de cette culture, c’est le trait d’union entre le DJ et le public. Il faut juste être attentif à la structure de la musique et être là au bon moment, rien de plus chiant qu’un MC qui sait pas fermer sa gueule, tu prends SASASAS, même si les gars sont des tueurs, c’est super relou à la fin.

Si je te dis « le jeu… » ?

Nous sommes prêts pour le jeu, le match, le choc, le risque. Grosse track de DJ Thughliatelle avec pleins de sample de Julien Lepers, c’est complètement surréaliste, complètement con et du coup complètement génial. On est une bonne bande à avoir bloqué sur ce morceau, à le passer en soirée, c’est devenu un hymne, un gimmick. Y’a un Remix qui est sorti y’a pas longtemps mais rien ne peux battre l’original selon moi. Si tu connais pas, check direct !!

https://soundcloud.com/popincourtclubmusic/yung-julien-lepers-vs-mrcarmack-le-jeu-dj-thugliatelle-mashup-mix

photo matt2 tk

Dans les artistes que tu as eu l’occasion de voir, quel set a marqué définitivement ta life de junglist, de raver, voire de cabaret?

J’en ai deux en tête, le premier c’était Marcus Intalex au Marché Gare à Lyon, toute petite salle, j’ai vu ce petit gars avec ces lunettes sortir de nulle part et jouer de la Drum avec une intelligence et une musicalité inégalé. Je connaissais pas Soul:R à l’époque et ça m’a scotché. Ça m’a vraiment fait quelque chose quand j’ai appris sa mort. Le deuxième c’est S.P.Y à Grenoble, pour une soirée Bass Jump, c’était la première date de sa tournée pour la sortie de son premier album chez Hospital, c’est moi qui hostait et c’était magique. A chaque fois que je l’ai revu, il ne m’a jamais déçu, cet été encore, il a sorti un set Jungle complètement fou sur la boat party Forever X Hyperactivity à l’Outlook en Croatie qui m’a laissé sur le cul.

Merci Mr Tracker, on espère que tu récolteras autant de signatures que l’année précédente et qu’on t’apercevra cet été sur des belles scènes Européennes !

Big up à vous ;-)

https://www.facebook.com/Matt.Tracker.Music/

https://soundcloud.com/matt-tracker

https://www.facebook.com/bassjumpmusic/

http://www.seoul76.com/

https://www.facebook.com/Bassodrome/

Concours Born To Rave Cabaret Aléatoire du 23 mars (Marseille) : 2 places à gagner !

VisuelAgendaPaysage

VisuelAgendaPortrait

Hé toi, le raver là-bas, en attente d’un gros mur de son…

Drumtabass a pensé à toi et met en jeu deux places pour la prochaine Born To Rave à Marseille !

Cela se passera au Cabaret Aléatoire, le samedi 23 mars. On y retrouvera ce bon vieux hargneux de Radium, Maissouille, Suburbass et pas mal d’autres qui se bougent dans la scène frenchcore.

Pour jouer, rien de plus simple, envoie ton nom et ton prénom à pierreboscodrumtabass@gmail.com.

Tirage au sort le 20 mars !

Good Luck, Massives…

VisuelAgendaPaysage

JEU CONCOURS : 5 places à gagner ! Star Warz Outlook Launch Party 9 mars Vooruit de Gand

star warz outllok launch party

banner star warz star warz outllok launch party

 

Fever of Croatia, Drumtabass te propose de gagner pas moins de cinq places pour la soirée Star Warz Outlook Launch Party, qui se jouera le 9 mars, dès 23h au Vooruit de Gand !

Pour participer, envoie tes noms et prénoms, à l’adresse pierreboscodrumtabass@gmail.com, avant le 4 mars, date de clôture des participations.

On y retrouvera le duo génial Artificial Intelligence, la légende Doc Scott, Technimatic ou l’abyssal Halogenix. Du lourd !

Massive, Trueplayers, bonne chance…

Focus sur … Noisia , Audio, Icicle, One87, Murdock le 1er mars, au Kompass de Gand !

icicle

audio noisia kompass

Ola junglists !

Gand et le Kompass nous proposent un Feesten digne de ce nom !

Les armoiries de la drum’n'bass viennent poser leurs valises, dans les hangars industriels de la ville proche de l’Escaut.

Noisia, tête d’affiche et trio imbattable sur scène, originaires d’Hollande. Les génies auteurs de « Block Control » , « Exodus », « Dead Limit » ou l’anthologique « Mantra »clencheront la tempête, avec un DJ set qui promet de vous coller aux murs du Kompass !

On n’a cesse de prendre sa claque, face à la technique de mix et les enchaînements de ces passionnés de dark neurofunk, techno limite breakbeat et fracas de bass métalliques ! 

Au confluent des noms actuels de la scène, on aura le plaisir d’y voir Audio (l’un des deux membres de Killbox) qui a aussi officié en tant que maître des enfers, dans les Therapy Sessions.  Des doubles drops et des têtes vont tomber ! Le style virevoltant du costaud échappé de Ram Records ne laisse personne indifférent.

Mais également un artiste aux productions plus mentales, mais tout aussi acérées : Icicle. Une longue réputation  prolifique dans la musique électronique, mais aussi un punch derrière les platines qui parle pour lui! Ne ratez pas son set hybride et touche à tout !

icicle

Murdock, le fondateur et tête créatrice des Rampage, sera également présent, pour un set tonitruant dans cette soirée. On pourra notamment avoir le droit à de la drum’n'bass moins intimiste, plus accessible au public, mais toujours terriblement efficace !

DOCKMUR

Enfin pour clore ce line-up époustouflant, c’est One87 qui entre dans la danse. Quoi de mieux qu’un buffalo gantois, pour officier dans une soirée flandrienne ?

A l’origine des épatantes résidences Star Warz, le DJ belge vous conviera à un set profond, qui oscille souvent entre anthems de Metalheadz, boucles hypnotiques, de quoi s’enthousiasmer à l’heure de l’apéro ou du closing !

Nous vous proposons de gagner vos places, pour la soirée bientôt sold out ici  :

http://www.drumtabass.com/jeu-concours-2-places-a-gagner-noisia-at-kompass-avec-audio-icicle-one87-et-murdock/

 

Jeu Concours : 2 places à gagner Noisia at Kompass avec Audio, Icicle, One87 et Murdock

audio noisia kompass

audio noisia kompass

Nous mettons deux places en jeu pour cette bête de soirée.

Le cadre industriel et élégant du Kompass de Gand, la frénésie d’Atlas sous les mains d’Audio, le punch de Noisia et la mentale d’Icicle, accompagnés pour l’occasion par One87, le démiurge, qui nous offre les plateaux d’hors d’oeuvre des Star Warz ! Murdock clot ce line-up de qualité.

On te propose de gagner ta place chez Drumtabass…

Pour ce faire, envoie ton nom et prénom à pierreboscodrumtabass@gmail.com, avant le 20 février 2019.

Les gagnants seront prévenus le 21 février !

Junglists…

 

Lien vers la soirée ici :

http://www.drumtabass.com/events/noisia-audio-icicle-one87-murdock-at-kompass/

DTB Flavour #1 : DJ Pohy

pohy soundcloud DTB Flavour#1 logo 4

pohy soundcloud DTB Flavour#1 logo 4

https://soundcloud.com/drumtabass/pohy-dtb-flavour-1-janvier-2019

NOUVELLE RUBRIQUE : 
Les junglists, petite missive, pour vous annoncer que Drumtabass vous proposera tous les mois une virée dans l’univers musical d’un artiste qui nous tient à cœur. Une interview, Une carte blanche, un mix, zéro contrainte de style. Rumble is on.

C’est le real bad bwoyz Pohy qui inaugure donc notre série des DTB Flavour !

Pohy nous a gratifié d’un moment de haute volée.
Voyage dans la drum and bass lancinante, les voix cuivrées jamaïquaines et les poum tchak comme on aime!

Eye Of The Reader and Ears.

crédit Frédéric Lopez

On vous l’avait promis, une interview passionnante et un guest podcast sous bass influences de notre ami DJ Pohy
Et comme un bon track dans un mix de tueur, qui n’arrive jamais seul : Pohy nous a gratifié d’un moment de haute volée.
Voyage dans la drum and bass lancinante, les voix cuivrées jamaïquaines et les poum tchak comme on aime!

Eye Of The Reader and Ears.

Lien vers l’interview ici : 

http://www.drumtabass.com/interview-exclusive-pohy-one-more-tune-rinse-fm-safe-travel-radio-campus/

TRACKLIST :

Dj Hybrid ft Haribo : Stay High [Liondub International]
Break, DLR & Randall : Song & Dance [Sofa Sound]
Technimatic : Bristol (Break Remix) [Shogun Audio]
Breakage : Rudeboy Stuff [Index]
Bungle : Cocooned VIP [31 records]
Dj Monkk & Tico : Good Body Girl (Serum 2016 Remix) [KLP records]
Jaydan : Babylon [Serial Killaz]
Bou : Fever [Subway Soundz]
Dj Hybrid : I Challenge You [Serial Killaz]
Warhead : Thinkin Bout U [Sub-Liminal Recordings]
M-Soul S27 & Subtle Element : By All Means [Vandal Records]
Kasra : Ski Mask [Critical]
Alix Perez : Slink [1985 Music]
Kings Of The Rollers : Hot Wheels [Hospital Records]
Erosion : Primal [Estranged Records]
Groves : Hennessy Brown [Astrophonica]
Suku Ward : Global [Liondub International]
Moresounds : Shut Up [Astrophonica]
Serum & Voltage : Don’t Know Why [Low Down Deep]
Dj Hybrid : Vibez [Audio Addict]
Zero T & Distant Future : My Dreams [Vandal Records]
Brockie & Ed Solo : Represent (Dominator Remix) [Undiluted]
Serum : Lumberjack [Souped Up]
K Jah : Soundbwoy Killing [Serial Killaz]
Bassface Sascha & Feindsoul : Saga (Sub Zero Roller remix) [Original Key Records]
Mc Bassman : Heavy & Dark (Bou & Simula’s mix) [Souped Up]
Kanine : Mercy [Low Down Deep]
Majistrate & Turno : Mutton [Playaz]
Firefox : Buck Rogers (Bladerunner Remix) [Philly Blunt]
Voltage & Nicky Blackmarket : Xcellerate [Biological Beats]
Bladerunner : The Crazy Dragon [Hi Resolution]
Remarc : Bad Man Tune [Dollar Digital]
Margaman : Who Can Draw [B-Lick Records]
Vital : Bossman [Bulletproof Records]
Dj Hybrid : Puff Puff Pass [Serial Killaz]

Interview Exclusive – POHY (One More Tune Rinse FM / Safe Travel Radio Campus Paris)

crédit mika cottelon

crédit mika cottelon

Crédit : Mika Cottelon

 

 

 

 

 

 

Hello Pohy ! Sur Lille, on t’a connu dans les soirées 1Step4Ward. Mais pour ceux à qui tu es moins familier, peut-être peux-tu nous présenter le gangster et ses projets actuels?

Salut Bosco ! « As far back as I can remember, I always wanted to be a a gangster »

En effet, mon parcours a commencé dans le Nord avec mes frères d’armes de 1Step4Ward, il ya bientôt 15 ans maintenant. C’est avec eux que nous avons lancé nos premières soirées et participé aux premières émissions de radio, je pense aux Jungle Junkies & Unlike Sessions ! Là, ca fait 10 ans que je suis à Paris et je me suis débrouillé pour préserver l’authenticité de mon travail, c’est à dire continuer de chercher les nouvelles tendances qui se dessinent en Bass Music au sens large et surtout de pouvoir partager ce qui me fait kiffer.

 Cela a toujours été le moteur. Le jour où je ne ressentirai plus de plaisir à découvrir de la nouvelle musique, j’arrêterai, mais aujourd’hui, ça n’est pas le cas.

 Avec mon « Skeng Brother » Dj Bluntsman, nous tenons 2 émissions de radio sur paris. La première est nommée « One More Tune » sur Rinse France et la seconde est « Safe Travel » sur les ondes de Radio Campus Paris. Nous jouons et discutons autour de la culture Sound-System essentiellement!

Ces dernières années, on t’a vu de loin jouer aux côtés de MC Taïwan, mais aussi avec ton acolyte skanker Bluntsman ou plus récemment en compagnie du crew Forever DNB. Pas mal d’artistes essaiment de la capitale et squattent également les stages des festivals bass music d’Europe .

Quel est ton avis sur la scène parisienne actuelle?

Yes, c’est vrai que j’ai eu l’occasion de passer une superbe année musicale. En plus des émissions de radio que je tiens avec Dj Bluntsman, j’ai pu voyager occasionnellement dans divers coins de France pour rejoindre Taiwan Mc et jouer de la Drum&Bass pendant ses Showcases, dont la fête de l’humanité. Dernièrement nous étions invités, toujours avec Dj Bluntsman à enflammer le dancefloor du Rex chez Forever DNB pour représenter One More Tune.. Il est certain que je prends toutes ces expériences comme de l’enrichissement positif et le fruit d’un travail acharné.

 Pour être tout à fait honnête, si tu veux connaître mon avis sur la scène parisienne, je dirai qu’elle n’a jamais été aussi hétéroclite! Actuellement, quasiment tout les styles de Bass Music sont représentés dans la capitale.. La Drum&Bass s’est ouverte et le public semble chercher d’autres vibrations que celles de la Neuro qui régnait en maître depuis quelques temps à Paris. Les jeunes s’intéressent à la Jungle et aux origines du mouvement. Côté Dubstep, nous ne sommes pas à plaindre non plus.

 Les différentes écoles y sont représentées et bien que des fois les moyens soient difficiles, les soirées se font et les souvenirs se créent. Dernièrement, on peut également ressentir un regain d’intérêt pour la scene Bass House/Garage, et il y a aussi une très forte communauté « Dub » présente.. Vraiment, il y en a pour toutes les oreilles et franchement, de mon point de vue, c’est un véritable plaisir de pouvoir graviter et de faire mon travail de dj dans Paris.

Forever DBD

Crédit : Forever DNB

Sur le plan personnel, tu t’es remis à la peinture, car tu as aussi suivi une formation aux Beaux Arts. Parmi les rats façon Splinter, tu t’es exercé sur des portraits aux « marqueurs et peinture », des mâchoires dorées de Goldie ou encore des pommettes saillantes de Skream. Quelle place occupe ces fers de lance, dans ton background artistique? Il y’en a-t-il d’autres qui ont forgé tes tribulations et nourri ton investissement musical?

Tout à fait, j’ai ressorti les marqueurs et autres ustensiles pour créer des images en parallèle. J’ai pas mal de réflexion plastique en cours sur la repetition et le sample, l’accumulation et la surconsommation, la digitalisation quotidienne.. Des phénomènes contemporains que l’on traverse tout les jours sans même s’en rendre compte, mais qui sont pourtant bien là. Ce sont mes recherches lancées actuellement.

 Pour travailler la série de portraits que tu citais, je m’inspire essentiellement de mon quotidien, ce que je vois, vis, lis, m’interpelle, écoute.. et la musique ayant une place importante, j’en profite pour illustrer et rendre hommage à certaines personnes de cette industrie, qui ont été d’une manière ou d’une autre une source d’inspiration à des moments précis ou encore actuellement.

 A ce jeu des références d’ailleurs, j’aime aussi puiser dans le cinema, l’histoire de l’art, la culture Geek ainsi que mon entourage pour pouvoir établir un univers iconique personnel et je l’espère représentatif de notre époque.

(Vous pouvez retrouver une bonne partie de mon travail sur: https://www.instagram.com/matthieu_meunier/)

crédit Frédéric Lopez

Crédit : Frédéric Lopez

Halfbeat, jump up… Les appellations et styles de tracks en drum’n'bass deviennent un fourbi, pourtant savamment organisé. La playlist de ton guestmix résonne aussi comme éclectique et nous emmène dans les bacs de divers artistes, à droite, à gauche… Quel est ton avis sur ces mouvances ? Chez quels labels vas-tu puiser ?

Tant mieux que tu aies ressenti ça ! Je défends le maximum de versatilité quand je construis un mix. Je me suis rendu compte avec le temps que les étiquettes me dérangeaient, et que je n’aimais pas être attribué à des cases. J’aime la Drum&Bass pour ce qu’elle est dans son ensemble, la richesse de ses explorations et son énergie particulière.. Il y en a franchement pour tout les goûts et tant mieux.

 De mon côté en tant que Dj, il m’est impossible de poser des barrières dans mes sélections. En gros ça se résume à si j’aime, je le joue. Evidemment je favorise quelques tendances, mais comme je disais plut tôt, j’aime emmener mon auditoire vers des terrains inattendus et ceci je l’applique pour toutes les musiques que je joue.

 Les labels que je surveille systématiquement en Drum&Bass sont par exemple Playaz, Hospital, 31 records, 1985 Music, Signature, Low Down Deep, V records, Philly Blunt… et bien d’autres !

Pour les junglists et ceux qui squattent le derrière des platines, aurais-tu quelques coups de coeur en ce moment, pour y jeter une oreille ?

Je crois, comme beaucoup de junglists cette année, avoir été assez soufflé par le travail de Benny L, qui a vraiment été remarquable.

 Depuis ses débuts, je suis de très près le travail de Dj Serum en général que ce soit ses productions, son label Souped Up, ou sa collab avec Bladerunner & Voltage pour le trio Kings Of The Rollers!

 J’avoue surveiller les prochaines sorties Hospital, qui ont su adapter leur direction artistique avec brio, attendre les prochaines tracks d’Hazard et aussi ne toujours pas m’être remis du monstrueux projet 20/20 par Ivy Lab ! Je suis assez optimiste à propos de la bonne santé de la Drum & Bass en général, et pense sincèrement que l’on va encore être fortement surpris dans les prochaines années.

 Sinon, en général, soyez curieux, continuez de chercher ce que vous aimez écouter, laissez vous surprendre.. & Don’t believe the hype !

Merci beaucoup à toi, pour cette plongée dans ton univers et tes réponses. On pourra te capter sur les ondes le dimanche 20 janvier pour One More Tune avec Veak (Serial Killaz) comme invité, et te croiser à la Machine du Moulin Rouge le samedi 9 février pour les 5 ans de Rinse France !

Absolument!

Merci Bosco, Merci Drumtabass!

Respect pour votre travail et de la force pour la suite!

Big Up

Link:

https://www.facebook.com/DjPohy/

https://www.instagram.com/djpohy/

https://soundcloud.com/deejaypohy

 https://www.facebook.com/rinseomt/

https://www.facebook.com/safetravelrcp/