DTB Flavour #5 : Mindwalker (CH-Suisse)

60450706_1264116353738574_5531558697722970112_n

60450706_1264116353738574_5531558697722970112_n

Pour ce cinquième volet des DTB Flavour nous avons le plaisir d’accueillir MindWalker.

Membre incontournable du crew Octagon basé à Fribourg en Suisse, il a répondu à nos questions et nous a cuisiné un Guest Mix.

Lien vers le guestmix ici : https://www.mixcloud.com/DrumTaBass/dtb-flavour-5-mindwalker/

Salut Aurélien, on te connait comme activiste et DJ, sous le blase de MindWalker en Confédération Helvétique. Mais pour le reste du monde la Suisse est encore un pays exotique inaccessible. Tu peux nous éclairer sur ton histoire et ta relation avec la Drum & Bass?

Hello! Alors tout a commencé lors de mes deux premières soirées DnB, avec entre autres Emperor et The Prototypes. C’est après deux grosses claques que je suis tombé amoureux de la Drum. Suite à cela, beaucoup d’autres soirées se sont accumulées dans toute la Suisse et même plusieurs fois en Europe (comme pour le Let It Roll ou le Nu Forms Festival en Autriche).

C’est il y a environ trois quatre ans que je me suis mis à mixer de la Neurofunk. Après en avoir jouer lors de raves party grâce à nos potes d’une association Psy, on a décidé de monter notre propre label de soirée, pour avoir plus d’autonomie et avec l’ambition un jour de pouvoir proposer des gros événements de qualité.

La Bass Music et la Drum&Bass particulièrement a retrouvé un souffle d’énergie et de créativité ces dernières années, pour toi quel est le ou les DJ/Producteurs Suisse qui font progresser le mouvement?

Comme vous le savez peut-être, il y a une partie francophone et une partie allemande en Suisse. Et on a vite compris que grâce à notre proximité de la barrière de Roesti, c’était clairement du coté « Bosch » vers lequel nous devions nous tourner. Il y a beaucoup de team qui tournent depuis un sacré bout de temps, avec des party label sur Zurich, Bâle, Lucerne et j’en passe.

Donc pour en revenir à ta question, c’est des Team comme Xenocracy, JUR records ou Drum Army qui font avancer les choses dans le pays. Coté french, il n’y a malheureusement qu’au Zoo de Genève qu’on trouve régulièrement des bons events, mis à part quelques soirées des Badass Bouncer, axées spécialement Drum mais ils sont plus friands du Dubstep.

Niveau DJ, il y a bien sûr votre confrère Mindfunk du Zoo avec qui on a eu le coup de foudre et qui nous a rejoint il n’y a pas longtemps. Frontline, Dj Slap, Subvibes, Imperial Wave, voilà un peu les autres noms qui me viennent en tête.

Niveau producteur: c’est sans hésiter Task Horizon : avec ses tracks neurofunk bien sales qui sont sorties sur Eatbrain, Blackout et j’en passe. Il sera d’ailleurs notre invité à la rentrée, pour notre premiére soirée à Ebullition, à Bulle. Et c’est tout récemment que deux nouveaux producteurs, Noizesplitter et Methis, ont émergé avec leur tout récent label Sine Fonction Music et c’est clairement les gars à suivre de près, car c’est la relève neurofunk en Suisse!

MD3

Avec tes collègues d’Octagon on sent que vous avez chacun votre univers et personnalité musicale, j’ai l’impression que ce qui t’agite les chevilles c’est la NeuroFunk. C’est quoi LA première track Neuro qui t’a fait vibrer?

En effet, avec tout les membres réunis de la team, on couvre quasiment tous les spectres de la DnB.

Pour ma première track c’était : Audio – Mudshark ( que nous avons l’honneur d’inviter pour la 40ème et dernière Upgrade).

MD2

En dehors de la D&B on peut t’entendre pousser la chansonnette dans un groupe de metal – Protest your Mind, tu nous en dis plus ?

Effectivement j’ai été chanteur dans un groupe. J’ai longuement été dans le metal plus jeune et c’est de là que viennent un peu mes attirances pour les styles musicaux qui tabassent! Haha.

On a monté un groupe avec des potes et rapidement on a commencer à tourner un peu et on a sorti un Ep. Quatre tracks avec comme invités pour le vernissage: les français de Smash It Combo. Mais malheureusement peu de temps après, l’aventure s’est terminée, suite au départ de certains membres. Mais cela reste un très bon souvenir et ça me manque des fois de pouvoir gueuler un bon coup dans un micro pour vider la pression.

Protest your Mind, MindWalker, faut-il être saint d’esprit ou insensé pour comprendre ta musique?

Honnêtement, ouais j’espère que les gens sont assez fous pour écouter ma musique et l’apprécier!

Tu as déjà partagé les DJ Booth avec de grand noms de la scène Optiv, KillBox(Audio & Ed Rush), The Clamps…

Quel est ton souvenir le plus fou en tant que DJ?

Toutes ces dates resteront gravées dans ma mémoire car à chaque fois je n’en revenais pas d’avoir l’opportunité de jouer avec ces gros headliners. Après Pythius, c’était assez épique de devoir reprendre après sa last track: Flashdance – She is a Maniac.

MD1

Et en tant que JungleHead?

Killbox c’était vraiment la claque et pouvoir faire sa petite groupie avec Gareth (Audio) dans les backstages, c’était génial ! haha

upgrade 40

On pourra te croiser le 08 Juin prochain derrière les platines pour l’Upgrade #40 au Fri-Son de Fribourg au coté de Mindfunk (Octagon), Sylek&Elgrin (Neurocide), Lay D (welovednb) et du patron de Snake Pit Record ‘Audio’.

Merci d’avoir jouer le jeu des DTB Flavour! Big up à toi et à l’Octagon crew de faire vivre la Drum&Bass sur les parquets Helvétiques. See Ya!

logo dtb splah camo