Interview de DJ Hazard & DJ Hype / 10 ans de Playaz Recordings

hyoeeee

Hype & Hazard by Chelone Wolf (Low Res)-2

 

hyoeeee

Salut les gars, merci de prendre le temps de répondre à nos questions, c’est un réel plaisir.

Hazard, la dernière fois que tu avais visité Dour, c’était en 2015. Et très franchement, on avait pris une grosse claque. Même si tu es principalement reconnu pour ton côté jump-up, ton set était un voyage à travers la Bass Music, piochant aussi bien dans la Neurofunk que la Trap Music. Avec la technique du show pour sublimer tout ça, tu nous as vraiment laissé une très bonne impression. Quelles sont tes influences en matière de Neurofunk/Dark D&B ?

Hazard : Je ne suis pas vraiment sûr de ce que c’était ! Je suis un DJ assez simple, avec des goûts assez simples – il m’arrive même de ne pas écouter certaines productions ou certains styles mais quand j’aime quelque chose, je le joue.

Deuxième question pour toi, Hazard : le succès de ta collaboration avec Distorded Minds (Mr Happy) n’est un secret pour personne. Au fil des années, elle est même devenue l’une des musiques les plus répandues dans le milieu Drum & Bass – on se souvient même avoir vu Noisia l’utiliser pour un double drop avec Dead Limit il y a deux ans à Sydney. Même s’il s’agit presque d’un hymne pour beaucoup de monde, de nombreux DJ à travers la monde continuent de nous surprendre en la mélangeant à d’autres tracks. Quelle est ton point de vue là-dessus ? Comment as-tu réagi en constatant que l’un de tes morceaux rencontre un tel succès ?

Hazard : Je pense que ça ne peut qu’être une bonne chose. Ça signifie aussi qu’on ne me met pas la pression pour retourner au studio produire de nouvelles musiques, puisque les gens entendent déjà mes productions dans beaucoup de sets différents. Même après tout ce temps, les gens l’aiment toujours autant et beaucoup me demandent encore de la jouer aujourd’hui. Du coup, je le fais !

Récemment, vous avez tous les deux eu l’occasion de jouer en Autriche pour la deuxième édition du NuForms Festival. Votre célèbre B2B, juste après The Prototypes et avant Andy C. L’édition de cette année était particulièrement riche pour les amateurs de jump-up mais pourtant, votre set nous a marqué par sa diversité. Surtout lorsque l’on considère que c’était l’un des rares shows présentés par deux MC simultanément, GQ et Eksman. On a pu discuter un peu avec High Contrast il y a quelques semaines, et il nous a confié qu’il trouve un peu étrange de mixer sans quelqu’un pour chauffer la foule. Pourtant, de nombreuses personnes sont sceptiques à propos du rôle des MC et préfèrent simplement écouter la musique. Vous en pensez quoi ? En quoi est-ce différent pour vous de travailler avec ou sans un MC ?

Hazard : Personnellement, je préfère travailler avec un MC. Je pense que ça colle parfaitement à la Drum & Bass et que ça ajoute de la profondeur à la musique. Eksman et GQ sont assez versatiles et peuvent porter à la fois la casquette de « host » et celle de MC. C’est justement ce mélange des deux qui convient très bien à notre musique.

Hype : J’aime travailler avec des bons MC, mais je préfère m’abstenir de travailler avec un mauvais MC. Je peux tout à fait mixer sans MC et suis assez versatile à ce propos – je suis d’ailleurs content que vous ayez noté la diversité de nos performances. Les gens me voient souvent comme un DJ Jump Up, alors que je me considère comme assez ouvert. Il m’arrive de mixer beaucoup de genres de D&B différents, avec des influences souvent tirées de la Jungle Music. J’adore mélanger les styles, je l’ai toujours fait et quand je présente mon émission de radio je peux me permettre de l’être encore plus !

Ça fait maintenant une vingtaine d’années que vous produisez de la musique : quel est votre point de vue sur l’évolution de la scène ? Est-ce que vous êtes confiants quant à l’avenir de la D&B et à l’émergence de nouveaux artistes ? Vous en avez à nous recommander ?

Hazard : Il y a toujours des nouveaux pour remplacer les anciens. La D&B comporte tellement de sous-genres qui évoluent tout le temps, c’est ça qui rafraîchit constamment les choses et qui continue de susciter notre intérêt. Mon frère Taser est d’ailleurs en train de revenir avec de nouvelles productions, je vous conseille de surveiller ça du coin de l’oeil !

Hype : Actuellement, je pense que la scène D&B/jungle n’a jamais été aussi large, elle n’a jamais autant étalé ses tentacules. Il y a une énorme scène underground qui s’est créée derrière, à côté des gros shows plus commerciaux – et c’est justement parce que les deux milieux fonctionnent l’un avec l’autre que la scène se porte aussi bien aujourd’hui ! Concernant les nouveaux producteurs, il y en a tellement que j’aurais du mal à vous en conseiller un seul.

Le meilleur pour la fin : Quoi de prévu pour vous ? Quoi de prévu pour Playaz ?

Hazard : Encore plus de B2B et de scènes Playaz à travers le monde, j’espère ! J’aimerais aussi me réorienter vers la production quand je sentirai que c’est le bon moment.

Hype : C’est compliqué, mais j’essaye de prendre le temps de travailler avec Annix sur une collaboration. On avait déjà fait un remix pour MJ Cole l’an passé, et ça faisait très longtemps que je n’étais pas retourné au studio. On a eu de très bon retours mais étant donné que c’était mon premier projet depuis plusieurs années, j’étais surtout très réceptif aux conseils et avis de DJ que j’ai pu croiser à travers le monde. Ça fait chaud au coeur de voir des artistes comme Noisia ou DJ Marky t’encourager et mettre en avant tes productions. J’ai à peu près 5 tracks dans les cartons, que j’espère sortir quand je les aurais terminées. Il faut prendre le temps d’aller au studio, mais j’y travaille.

Et concernant Playaz, on a prévu pas mal de sorties d’ici la fin 2017. On a aussi d’autres projets intéressants qui arrivent en 2018, notamment avec Bass Brothers, Taxman ou une collaboration avec Subzero et DJ Limited – avec des vocals de MC Inja et Spyda. Annix a aussi un projet dans les cartons, avec des remixes de quelques-unes de ses productions par d’autres artistes. En plus de ça, j’ai un label « New Playaz » pour les artistes non-exclusifs. Des sorties arrivent là aussi !

Merci à vous d’avoir répondu aux questions, et à bientôt devant l’un de vos sets !

Pierre Wiart aka Bosco (DrumTaBass) and Valentin Cebo (Grabuge)

hpe & hazard